Nicolas Friedli

consultant web indépendant

Accueil > Web > Less is more ?

Less is more ?

dimanche 7 août 2016, par Nicolas Friedli

Moins, c’est plus ! Un magnifique slogan. Mais moins de quoi pour plus de quoi ? On ne va pas refaire la genèse de la chose ; un détour sur la page Wikipédia Weniger ist mehr est un point d’entrée intéressant pour toutes les propositions d’oxymores similaires. Laissons à Ludwig Mies van der Rohe la popularisation de l’idée, ça nous arrange bien.

Ce slogan me plaît, mais je me demande souvent pourquoi. Peut-être parce qu’il y a plusieurs manières de le comprendre et de l’appliquer :

  • Dans le milieu architectural, c’est le minimalisme. Et, dans une certaine mesure, le fonctionnalisme.
  • Dans notre vie quotidienne, c’est ce qu’incarne Apple. Si vous pensez cela, il vaut la peine de passer par Braun et Dieter Rams.
  • Dans le domaine du web, c’est iA.net et ses sites simples et lisibles.
  • Dans le domaine du web encore, c’est la page Ceci est une page Web.

Si j’essaie de synthétiser, Less is more, ce peut être :

  • moins d’images, plus de contenu ;
  • moins de textes, des images ;
  • moins de détours, passer à l’essentiel ;
  • moins de métadiscours, plus de concret ;
  • moins de fonctions, des fonctions utiles ;
  • moins de graphisme, plus de design ;
  • moins de déco, plus de typo ;
  • moins de lourdeurs, plus d’efficacité ;
  • moins d’explication, plus d’émotion ;
  • moins de planification, des faits.

Je crois que j’aime bien cette expression, mais si je ne sais toujours pas ce qu’elle signifie...